Je cuisine zéro déchet sans le savoir | Gnocchis maison aux blettes roses

De : Liliane
A : Noah ; Salomé ; Markus ; Anna ; Giuseppe ; Khay ; Olive
Date : Dimanche 19 février 2017 à 16h00
Objet : Je cuisine zéro déchet sans le savoir !

Mes chers petits voisins,

Après l’initiative d’Anna la semaine dernière, je prends à mon tour la parole pour vous faire part de mes recherches en termes de cuisine zéro déchet. Hier soir, nous recevions pour dîner de vieux amis, tous les deux très portés sur les plaisirs de la table. C’est à chaque fois en même temps un grand plaisir pour moi de les recevoir, et une inquiétude sur la réussite du repas. Et à cette angoisse habituelle est venue s’ajouter cette fois celle de réaliser entièrement le repas selon la logique Zéro Déchet que l’on essaie de mettre en place. Qu’est-ce que j’ai pu me poser de questions ! Un vrai traquenard.

Vous l’imaginez bien, Giuseppe, fidèle à lui-même, n’était pas d’une grande aide (« Mais arrrrêêête de te triturer le cerveau comme ça », « Mais fais donc comme d’habitude », et vas-y que je râle…), jusqu’à ce qu’il évoqua un souvenir d’enfance : sa mère en train de préparer des gnocchis maison. Bingo ! J’avais fait dans la semaine un plat délicieux et d’une simplicité déroutante : des pommes de terre à la vapeur mélangées à des blettes, du fromage blanc et des herbes. Il me restait encore quelques blettes roses, j’avais des échalotes et de l’oignon rouge en réserve, des pommes de terre pour faire les gnocchis et de quoi assaisonner tout ça. En regardant la liste des ingrédients, j’eu la confirmation que tous cochaient la case du zéro déchet : mes légumes viennent tous du marché, je les ai bien sûr achetés sans prendre de sac en plus (direct dans le panier !), ma boite à œufs est réutilisable, le gros sel provient d’une boite en carton – il n’y a guère que le fromage blanc qui dénote. Il faudra vraiment que l’on se penche sur ce problème à l’avenir !

De plus, cela me donnait l’opportunité de tester la recette soit-disant parfaite de gnocchis maison dont l’invité Tomy Gousset a parlé lors de son passage à l’émission culinaire de France Inter On va déguster début janvier. Tous ceux qui ont déjà essayé de faire des gnocchis de pommes de terre à la maison sauront de quoi je parle… vous savez, une recette pour éviter d’avoir des gnocchis tous baveux, avec cette texture désagréable qui donne envie de reposer sa fourchette… Non, lors de cette émission, j’avais bien retenu, la promesse c’était de réussir à faire très facilement des gnocchis parfaits. Parfait ! Et le verdict fut unanime : tout le monde a adoré.

Je dois vous dire qu’après ce petit défi, je me sens plus confiante sur nos chances de réussir notre transition vers une cuisine responsable. Passer au zéro déchet signifie renoncer à tout un tas d’articles qui faisaient partie de notre vie quotidienne jusqu’à présent. Et ça fait peur. Mais si l’on prend les choses petit à petit, jour après jour, on se rend compte que ce n’est pas si effrayant que cela. Par exemple, auparavant, je ne me serais pas posé la question, j’aurais acheté des gnocchis tout faits, dans leur emballage en plastique. Je pourrais ne voir que le mauvais côté des choses et me dire que les faire moi-même me prend plus de temps, temps que je ne consacre pas à faire autre chose. Mais je préfère voir le bon côté et penser au plaisir de voir ces petites pâtes naître et au plaisir de mes invités en découvrant le vrai goût des gnocchis.

Bonne soirée à tous,

Je vous embrasse,

Liliane

 

RECETTE

Ingrédients – Pour 4 personnes

Pour les gnocchis maison (recette de Tomy Gousset) :

    • 800 g de pommes de terre agria (on doit obtenir 500g de pulpe après cuisson)
    • 125 g de farine blanche (T45 à T65)
    • 1 jaune d’oeuf
    • 300g de gros sel
    • huile d’olive, sel, poivre

Pour l’accompagnement :

    • 4 grosses tiges de blettes (les côtes + les feuilles)
    • 2 échalotes
    • 1 gros oignon rouge
    • environ 250 g de fromage blanc
    • le jus d’un ou deux quartiers de citron
    • du thym (sec, frais ou congelé)
    • sel, poivre

Préparation

Commencez par réaliser les gnocchis :

Faites préchauffer le four à 180°C, chaleur tournante.

Lavez puis essuyez les pommes de terre.

Prenez un plat à gratin ou autre plat allant au four suffisamment grand pour accueillir toutes les pommes de terre sur une seule couche. Remplissez les de gros sel et étalez-le sur toute la surface. Pour moi, 300g suffisent mais vous pouvez en avoir besoin de plus.

Répartissez les pommes de terre sur le gros sel, puis incisez-les en deux (cela permet d’accélérer leur cuisson).

Mettez au four jusqu’à ce qu’elles soient cuites, soit 1h environ. Pendant ce temps, occupez-vous des blettes (voir plus bas).

Après avoir sorti les pommes de terre du four, attendez cinq minutes qu’elles refroidissent un peu puis récupérez la chair avec une cuillère en essayant de ne pas vous brûler.

Mettez 500 g de chair de pomme de terre dans un saladier, puis ajoutez environ 1 cuillère à soupe d’huile, le sel, le poivre, la farine et le jaune d’oeuf. Mélangez/écrasez le tout afin d’avoir une pâte homogène. Attention à ne pas créer trop de grumeaux avec les pommes de terre.

Farinez votre plan de travail puis réalisez des boudins d’1 cm de diamètre avec la pâte. Avec un couteau, coupez les boudins tous les centimètres pour obtenir des gnocchis. Lorsque la pâte colle un peu trop, n’hésitez pas à ajouter de la farine.

Faites bouillir une grande quantité d’eau salée. Plongez-y les gnocchis (attention à ne pas vous faire éclabousser !) et préparez un écumoire ainsi qu’une passoire. Lorsque les premiers gnocchis remontent à la surface, sortez-les sans attendre avec votre écumoire et mettez-les dans la passoire. Faites de même avec le reste des gnocchis.

***

Lorsque les pommes de terre sont en train de cuire, occupez-vous des blettes.

Lavez puis essuyez les blettes. Séparez les côtes des feuilles, et coupez le tout en petits morceaux (par exemple des lanières d’1 cm de largeur pour les feuilles, et des carrés d’1 cm sur 1 cm pour les côtes).

Faites-les cuire à la vapeur environ 10 minutes. Si vous ne disposez pas de ce moyen de cuisson, faites-les cuire à l’eau bouillante environ 15 min.

Après cuisson, réservez.

***

Combinez-le tout ensemble juste après la cuisson des gnocchis :

Préparez l’assaisonnement : mélangez le fromage blanc, le jus de citron, le thym, le sel et le poivre.

Dans une grande poêle, faites chauffer un peu d’huile puis faites revenir les échalotes et l’oignon rouge. Quand elles sont fondantes, ajoutez les blettes. Faites les réchauffer en remuant de temps en temps. Lorsqu’elles sont chaudes, ajoutez les gnocchis, puis le mélange au fromage blanc. Remuez.

Servez bien chaud !

6 thoughts on “Je cuisine zéro déchet sans le savoir | Gnocchis maison aux blettes roses”

  1. Bravo Liliane et merci pour la recette… à la maison nous essayons de manger sain et équilibré avec le moins de viande et de déchets possible (même si j’en suis encore loin). Mais c’est vrai que j’ai du mal à innover dans mes recettes, je manque d’idée (encore plus avec une petite fille qui est parfois difficile). Du coup votre blog est une vraie bénédiction pour moi ;D

    1. Merci pour ce commentaire, j’espère pouvoir continuer à vous inspirer 🙂 C’est vrai que ce n’est pas toujours facile, et c’est encore plus le cas quand on a des enfants qui ne mangent pas de tout. Je crois que l’essentiel est du faire du mieux qu’on peut, sans pour autant s’en vouloir quand on dévie de sa ligne directrice !

    1. Bonjour ! Hé non je n’ai pas encore de newsletter… mais cela devrait arriver bientôt ! En attendant pour vous tenir au courant des nouveaux articles vous pouvez suivre la page Facebook du blog ou le compte instagram. Merci beaucoup pour votre soutien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Goto Top